LE PIANO BLANC

Moi, Nicolas, Homme blessé et Pianiste d’exception”

Un jeune et talentueux pianiste est interné dans un hôpital psychiatrique. Le médecin auquel il a été confié a fait installer un piano dans sa chambre,
afin d’éviter le total isolement dans lequel le drame qu’il vient de vivre l’a plongé. Un piano blanc, qui se confond à son univers d’enfermement. 

Mais la blessure est profonde et un dialogue difficile s’installe entre les deux hommes. Le psychiatre parviendra‐t‐il à surmonter l’attitude agressive que lui oppose le jeune patient ou va‐t‐il se laisser engloutir dans la passion que lui inspire ce malade si différent ?

Dans cette pièce, pianiste et narrateur se confondent dans une partition double, dont ils jouent tous deux pour exprimer les sentiments humains dans leur plus grande diversité. Car c’est toujours l’homme qui est au centre des écrits de Gérard de Gissac, qu’il l’évoque dans un décor historique (Le Rideau Rouge), moderne (L’Homme de Musique) ou résolument d’aujourd’hui avec ce Piano Blanc, dont le programme musical se compose d’œuvres de Schumann, Tchaïkovski, Scriabine, Mendelssohn…

 


Nous contacter pour recevoir une proposition tarifaire